Return to site

L’initiative sur le congé paternité est retirée sous condition

Le comité d’initiative de l’initiative populaire «Pour un congé paternité raisonnable – en faveur de toute la famille» a retiré l’initiative sous condition. Pour autant qu’aucun référendum n’aboutisse contre le contre-projet indirect, les pères auront à l’avenir deux semaines de congé paternité.

L’association «Le congé paternité maintenant!» a atteint un important objectif: la Suisse a enfin un congé paternité. Le chemin fut long pour y arriver.

 

Un long chemin et un petit pas
Après le refus en avril 2016 par le Parlement d’une initiative parlementaire pour un congé paternité de 2 semaines, une alliance de la société civile décida de lancer l’initiative pour le congé paternité. Et avec succès: une année plus tard seulement plus de 120'000 signatures étaient déposées par l’association «Le congé paternité maintenant!».

Après le rejet par le Conseil fédéral de l’initiative sur le congé paternité sans contre-projet, le Parlement en élabora un pour 2 semaines de congé paternité. Il a définitivement adopté le contre-projet le vendredi 27 septembre 2019.

En revanche, le Conseil fédéral a rejeté jusqu’à aujourd’hui une solution légale allant au-delà du «congé spécial» d’un jour pour les nouveaux pères. Il fait ainsi fi des nouvelles réalités de la société. Cette transformation de la société n’est désormais plus totalement ignorée avec un congé paternité de 2 semaines.

 

Fructueuse discussion de société grâce à l‘initiative
L’initiative sur le congé paternité a ainsi atteint l’un de ses principaux objectifs. Elle a déclenché une discussion plus large sur le congé parental, la répartition des rôles et la politique familiale. On peut lire aujourd’hui dans d’importants médias suisses que le congé paternité serait «conservateur» et «rétrograde» et qu’il faut enfin discuter d’un congé parental.

Cette nouvelle façon de penser est redevable à l’initiative sur le congé paternité. Décrire l’initiative comme rétrograde, c’est oublier le fait qu’aujourd’hui encore de nombreux pères n’obtiennent qu’un seul jour de congé paternité.

 

Le congé paternité grâce à l‘initiative
Sans l’initiative, le Parlement n’aurait pas corrigé sa fausse décision et pas introduit un congé paternité. 2 semaines de congé paternité sont un premier petit pas dans la bonne direction – comme l’association l’a toujours dit.

 

En pesant le pour et le contre de différentes options, le comité d’initiative a décidé aujourd’hui à la majorité simple de retirer l’initiative en faveur du contre-projet. S’il n’y a pas de référendum, la loi entrera en vigueur. C’est la voie la plus rapide pour ancrer un congé paternité en Suisse.

Le comité d’initiative attend du Conseil fédéral qu’il introduise le congé paternité sans retard. Comme pour le congé maternité, cela doit être possible dans un délai de 9 mois, soit pour le 1er juillet 2020.


Le congé parental comme prochaine étape
L’association «Le congé paternité maintenant!» avec son retrait conditionnel de l’initiative permet d’ouvrir la discussion sur une solution plus étendue de congé parental. Différents projets sont discutés actuellement qui ont tous un dénominateur commun: il faut un congé réservé pour les mères et un pour les pères. Le congé paternité est alors un petit mais aussi important pas pour une politique familiale digne de ce nom.

La Suisse est le dernier pays en Europe qui va introduire le congé paternité.

Pour d'autres informations:

  • Adrian Wüthrich, Président de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et Président de Travail.Suisse,
    Mobile: 079 287 04 93
  • Philippe Gnägi, Vice-président de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et Directeur de Pro Familia Suisse, Mobile: 079 476 29 47
  • Maya Graf, Vice-présidente de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et co-Présidente d’alliance F,
    Mobile: 079 778 85 71
  • Markus Theunert, membre de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et membre du bureau exécutif de männer.ch, Mobile: 079 238 85 12
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK