Return to site

Congé paternité: le Conseil des Etats peut donner un signal

Jeudi, le Conseil des Etats débattra du congé paternité. L’association «Le congé paternité maintenant!» lui demande de soutenir l’initiative populaire pour un congé paternité raisonnable. 20 jours de congé paternité, à prendre de manière flexible dans un délai d’un an après la naissance de l’enfant, sont adaptés à notre temps et s’organisent sans problème. Et les coûts sont supportables.

Jeudi, le Conseil des Etats a l’opportunité de donner un vrai signal en faveur d’une politique familiale moderne, en disant Oui au congé paternité de 20 jours. Les besoins croissants de main-d’œuvre qualifiée, une prise en charge plus courte dans les hôpitaux après la naissance et la promotion de l’égalité des sexes exigent une plus grande implication des pères après la naissance de leurs enfants. Les hommes sont prêts. Donnons-leur enfin la place nécessaire.

Il est temps de donner un signal en faveur d’une réelle politique familiale
Un congé paternité de 20 jours permet aux mères de mieux récupérer après l’accouchement, aux pères d’établir une relation avec l’enfant et à l’enfant de bien démarrer dans la vie, au sein de toute la famille.
Les coûts sont supportables: si tous les pères font valoir leur droit au congé paternité, 20 jours de congé paternité coûteront env. 420 millions de francs par an. C’est ce que démontrent les chiffres du Conseil fédéral. Soit moins d’un pour cent de ce que nous dépensons aujourd’hui pour l’AVS. En d’autres termes, le congé paternité coûte env. 0,055 pour cent de salaire aux salariés et à leurs patrons, ce qui correspond à un café par mois, si on se base sur un salaire suisse moyen. Etant donné la diminution constante des indemnités versées pour les jours de service militaire, elles aussi à la charge des APG, les taux de cotisation des APG ne devront à moyen terme faire l’objet d’aucune modification, ou alors d’une adaptation négligeable.

Le Forum PME a calculé les coûts indirects de manière erronée
Les médias véhiculent actuellement des chiffres déroutants, relatifs aux coûts indirects d’un congé paternité. Dans une fiche d’information, l’association «Le congé paternité maintenant!» a rectifié la méthode de calcul de ces coûts et dément ainsi les rumeurs relayées par les médias. Le Forum PME a laissé entendre par la voie médiatique que le SECO tablait sur des coûts globaux allant de 672 millions à 1,12 milliard de francs pour un congé paternité de 10 jours. Cela correspond au cumul des coûts directs de 230 millions de francs et des coûts indirects à hauteur de 450 à 900 millions de francs.
«Ces chiffres ont été mal calculés et ne proviennent pas du SECO, comme le prétend l’article», dit Adrian Wüthrich, conseiller national et président de l’association «Le congé paternité maintenant!». Sur la base d’une analyse d’impact de la réglementation relative aux absences pour tâches d’assistance, le Forum PME prétend que les coûts indirects du congé paternité seront deux à quatre fois plus élevés. Les coûts indirects s’accompagnent de produits indirects, mais l’estimation des deux variantes est scientifiquement très controversée.

L’association «Le congé paternité maintenant!» met à la disposition des professionnels des médias une fiche d’information qui met les calculs en lumière.

Pour plus d‘informations:

  • Adrian Wüthrich, Président de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et Président de Travail.Suisse,
    Mobile: 079 287 04 93
  • Maya Graf, Vice-présidente de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et co-Présidente d’alliance F,
    Mobile: 079 778 85 71
  • Markus Gygli, Vice-président de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et Président de männer.ch,
    Mobile: 079 757 79 91
  • Philippe Gnägi, Vice-président de l‘association « Le congé paternité maintenant ! » et Directeur de Pro Familia Suisse, Mobile: 079 476 29 47
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK